Le monde merveilleux de Nanie

04 mai 2009

Mon 9ème mois de grossesse

Ca y est, nous y voilà !!! C'est le dernier mois pendant lequel tu peux arriver à tout moment.

Je me sens bien et prête ! J'arrive toujours à gérer plus ou moins ma glycémie. Mes douleurs à la symphyse sont toujours là mais je me repose beaucoup. Je sens des douleurs dans mon bassin, signes que tout se prépare pour ton arrivée, ainsi que des douleurs au ventre de plus en plus intenses.

Ces douleurs de règles très fortes qui tendent mon ventre et cette envie de pousser comme si j'avais envie d'aller à la selle sont en fait des contractions. Je commence déjà à sentir ce qu'est une contraction. C'est un peu douloureux mais vraiment supportable. Je ne m'inquiète donc pas trop puisque les contractions avant l'accouchement sont censées être hyper douloureuses...

Je ne sais pas si les cours de sophrologie y sont pour beaucoup mais je me sens zen vis à vis de l'accouchement. Même s'il m'arrive d'avoir des petites appréhensions et même si je suis de plus en plus sensible, je ne perds pas de vue l'aboutissement de cette aventure : dans quelques semaines, voire peut-être quelques jours tu seras dans mes bras mon amour !

Un mois maximum avant ton arrivée, ça parait court et long à la fois. Court parce que cette grossesse est passée très vite et qu'il ne nous reste même pas un mois pour profiter de ces derniers instants de symbiose tous les 2. Et long parce que chaque jour je me demande si ce sera le bon.

Pour garder une trace de cette aventure que nous avons vécue tous les trois, je décide de créer un vidéoclip de ta conception jusqu'au jour de ton arrivée. J'espère que tu sauras apprécier ce cadeau quand tu seras plus grand. Je me replonge donc dans toutes les photos et vidéos que nous avons pu faire pendant ces 8 derniers mois. Que d'émotions !!! La création de ce vidéoclip m'aura occupée pendant de longues heures mais j'ai vécu de très bons moments à le préparer...

19 février : dernier RDV avec le docteur à la maternité. Tout est OK, la tension est parfaite, ma glycémie stabilisée, la prise de poids nickel. Ta tête est bien contre mon col mais celui-ci est toujours fermé, postérieur, long et dur. Ton arrivée n'est pas pour aujourd'hui et tu risques d'aller jusqu'à terme. Le docteur me dit que tout va bien même si tu apparais déjà, vu la hauteur utérine, comme un gros bébé. Je dois donc continuer mon régime pour que tu ne prennes pas trop de poids jusqu'au terme et éviter ainsi le risque de césarienne. Mais bon, le médecin a l'air optimiste et pour lui aucune raison de s'alarmer, on verra le jour J.

Je sors du RDV heureuse que tout aille bien mais un peu déçue que rien n'ait bougé. Mon col ne s'est même pas ramolli, ni raccourci. En même temps on est à plus de 3 semaines du terme donc tout peut arriver. Je suis trop impatiente !

J'appréhende cependant le fait que je puisse aller vraiment jusqu'au dernier jour du terme, que tu ais pris trop de poids et que nous soyons obligés de me faire une césarienne. J'ai tellement envie d'un accouchement naturel, de sentir mon corps te mettre au monde. J'ai tellement projeté et idéalisé cet instant pendant les cours de préparation à l'accouchement que je me rends compte que je ne me suis même pas préparée à l'éventualité d'une césarienne.

Je me trouve coincée entre 2 sentiments : celui de laisser la nature faire ce qu'elle a à faire et celui de lui donner un petit coup de pousse. En effet, la sage femme m'avait conseillée de l'homéopathie pour faire mûrir mon col à partir de 37 SA. Mais ma culpabilité à faire quelque chose qui pourrait changer le cours des événements est trop grande, je ne veux pas te faire prendre de risque. Si mon col n'a pas bougé, c'est peut-être parce que toi comme moi ne sommes pas encore prêts. Je demande donc conseil à mon médecin et lui explique que je ne voudrais pas faire de "bêtise" en prenant ces granules homéopathiques. Il m'explique qu'il n'y a aucun risque et que si l'homéopathie marche, c'est qu'elle devait marcher et que mon corps était déjà prêt. Cependant il me réduit quand même le nombre de prises. Je commence donc à prendre ces granules le 24 février à 38 SA.

27 février : j'ai eu des douleurs au ventre toute la nuit, les mêmes que celles que j'ai eu ces dernières semaines, la tête qui tourne même allongée, comme si j'étais dans un bateau en pleine tempête... Je me lève avec ces vertiges, l'envie de vomir et une certaine facilité à aller à la selle. J'appelle ta marraine qui a eu sa petite Mélissa il y a quelques semaines pour savoir si elle avait eu ces symptômes... Elle me dit que non mais qu'elle avait lu que ça pouvait être des signes qui précèdent un accouchement. J'appelle donc la maternité et pour plus de précautions, la sage-femme me conseille de venir afin d'être rassurée. Nous voilà donc partis à la maternité pour un monito, des prises de sang et après de longues heures d'attente, la sage femme nous dit que l'on peut repartir, qu'il n'y a aucun signe d'infection et que l'accouchement n'est pas pour tout de suite...

Chaque jour passe et je profite encore de tes coups de pieds dans les côtes, de tes mouvements qui déforment mon ventre, de ton hoquet... Je me sens déjà nostalgique de ces moments rien que tous les 2. Mais le fait de voir ton Papa et tout notre entourage très impatients de te voir me fait me rendre compte que je suis égoïste de vouloir de garder rien que pour moi. Eux aussi ont le droit de te montrer tout l'amour et toute l'affection qu'il te porte déjà. Alors j'essaie de m'y faire et je me dis que d'autres moments forts nous attendent tous les 2 dès ton arrivée !

5 mars : RDV avec la sage femme pour contrôler que tout va bien. Le monitoring est parfait, ton petit coeur bat comme il faut mais aucun signe de contraction à l'horizon. Je me dis que l'homéopathie ne fait vraiment pas effet et que nous sommes bien partis pour aller jusqu'au 17 mars ! Pourtant la sage femme m'osculte et ça y est mon col s'est modifié. Il est ouvert à 1 doigt mais il est toujours postérieur donc l'accouchement peut arriver demain comme il peut arriver dans 2 semaines ! Je sors quand même de ce RDV satisfaite car ça y est les choses bougent. Mon corps continue a préparer ton arrivée...

Cette nuit du 5 au 6 mars, je commence à avoir mal au ventre, des douleurs de règles et d'envie d'aller à la selle, comme d'habitude depuis plusieurs semaines mais encore plus intenses, impossible de dormir. Ca se calme ensuite dans la matinée et à partir de 12h j'ai des contractions régulières (toutes les 5 min pendant 3h...)
Papa ne travaille pas aujourd'hui, il s'amuse à regarder l'heure à chaque contraction et me répète : "contraction douloureuse toutes les 5 min voire moins depuis plus d'une heure, il faut y aller !!!!" Bizarrement, je ne veux pas aller à la maternité, je préfère souffrir seule chez moi plutôt qu'à l'hopital...
Nous attendons donc 15h pour partir, le temps de finir les quelques bricoles pour la valise et passer l'aspirateur partout dans l'appart  :-D

Papa termine de se préparer pendant que je prends une petite douche. Je mange un petit peu car je sens que la journée va être longue et que je ne pourrais plus manger après... Nous prenons quand même le temps de prendre une dernière photo avant notre départ entre 2 contractions, il faut bien clôturer le vidéoclip !!!

Et nous voilà partis sur le parking, valises en main, croisant la voisine qui nous lance un "ça y est, vous partez pour la maternité" et bien oui ça y est !!!!!

Papa roule doucement, il ne faut prendre aucun risque et moi je gère les quelques contractions qui semblent s'estomper... Arrivée à la maternité, les contractions ne sont plus régulières mais mon col est déjà ouvert à 2.
La sage femme me garde une heure sous monitoring mais les contractions ne sont toujours pas régulières. Elle touche mon ventre et me dit : "J'espère que c'est pour aujourd'hui parce que votre bébé a l'air d'être bien gros, je peux me tromper mais je ne pense pas... Votre gynécologue ne vous a pas prescrit une dernière échographie pour estimer le poids ?" Je lui réponds que non et que la césarienne n'était pas prévue au programme... Elle me donne du spasfon, me conseille de faire une ballade et de revenir uniquement si les contractions persistent...

Nous voilà donc partis avec Papa pour 2 heures de marche et un mal au ventre pas possible, contractions toutes les 3 min voire moins... Nous revenons ensuite à la maternité à 19h00 pensant que mon col se serait ouvert et là il n'avait pas bougé ! La nouvelle sage femme, Mathilde, décide quand même de me garder parce que les contractions sont bien là et que mon col est raccourci et presque plus postérieur... Je reste encore sous monito pendant une bonne heure puis Mathilde me pose le monito portable pour que je puisse me déplacer comme je veux. Après avoir fait mon entrée, je marche dans les couloirs de la maternité aux côtés de Papa. Je décide de prendre le ballon afin de me soulager et de bien te placer dans mon bassin pour ta descente...

Je gère la douleur autant que je peux par la respiration, c'est dur mais je m'en sors bien et je suis assez fière de moi. Heureusement Papa est là et quand les contractions sont vraiment fortes je serre mes bras autour de son cou, ou de sa taille quand je suis assise sur le ballon. Il est presque minuit, les douleurs s'intensifient mais bizarrement je ne les sens plus trop dans le ventre mais dans les reins, c'est horriblement douloureux, est-ce juste une passade ou est-ce que ça va durer comme ça jusqu'à la fin ??? Est-ce que les douleurs dans les reins vont s'arrêter et revenir dans le ventre ?

Mathilde revient pour m'osculter, mon col est ouvert à 5. Je lui explique que j'ai mal dans les reins, que c'est insupportable. Elle me répond que ça risque d'être comme ça jusqu'à la fin et qu'elle ne peut pas me dire combien de temps mon col va mettre pour être totalement ouvert. Je n'en peux plus, je suis fatiguée de ces contractions depuis 12h et surtout des contractions douloureuses depuis 17h. Il est presque minuit et je ne me sens pas capable de gérer des contractions dans les reins pendant plusieurs heures...

Je me résigne donc à demander une péridurale mais très légère. Elle fonctionne pendant environ 2 h, je ressens toujours les contractions mais comme elles sont atténuées, je peux continuer mes exercices de respiration comme je l'ai fait jusqu'alors... Au bout de 2 heures, elle ne fonctionne plus du tout et là j'en suis au stade où tu pousses bien sur mon rectum... Ce n'est pas très agréable voire insupportable, je suis vraiment fatiguée depuis midi.
L'anesthésiste me fait donc une autre injection suffisante pour supporter ces douleurs au rectum qui correspondent en fait à ton passage dans mon bassin.
Ca m'a permis de me reposer un peu. Mathilde revient pour voir l'état de mon col, il est presque à 9, la poche des eaux est toujours là, elle ne s'est pas rompue. Elle décide donc de la percer pour accélérer le travail. Je m'installe donc confortablement pour préparer l'expulsion. Mathilde monte la barre en bas du lit pour que je puisse caler mes pieds et m'en servir comme appui. Ca y est, c'est la dernière ligne droite, dans quelques minutes tu seras là !!!! Il est environ 3h15

L'expulsion se fait en 7- 8  poussées environ et là c'est le plus beau moment de toute ma vie.
Entre Papa qui voit la première mèche de tes cheveux et qui m'encourage et Mathilde qui m'annonce que bientôt j'allais pouvoir te prendre, je suis dans un état second. Je sens petit à petit ta petite tête sortir, puis les bras... Ensuite Mathilde me propose de t'attraper pour te faire glisser sur mon ventre. Je te pose délicatement, c'est tout chaud... Tu es tellement beau, très calme, aucun pleur, tu me regardes déjà avec tes petits yeux qui clignent. Et puis là tu te mets à pousser de petits cris tout discrets. Tu cherches déjà à prendre mon sein. C'est tellement magique que les mots ont du mal à sortir de ma bouche tellement je suis émue...

Mathilde propose à Papa de couper le cordon qui nous relie encore toi et moi. Tu restes là au chaud contre mon corps, Papa à nos côtés, c'est merveilleux. Et d'ailleurs tu ne manques pas de commencer tes petites plaisanteries en me faisant pipi dessus :-D Tu as même fait un noeud au cordon, ce qui ne m'étonne pas du tout avec toutes les galipettes que tu as fait dans mon ventre jusqu'au dernier jour !!!!

Ensuite Papa part avec Mathilde pour t'essuyer et te peser pendant que le médecin fait un peu de couture à Maman.

Tu es donc né le 7 mars 2009, à 3h41, tu pèses 3,455 kg. 2 jours après, on te mesurera, tu fais 50 cm.

Après être restés une heure en salle d'accouchement sous surveillance, on nous reconduit tous les 3 dans notre chambre. Papa rentre se reposer un peu à la maison. Malgré la fatigue, je ne peux pas m'endormir, je reste là à t'admirer et à réaliser que tu es enfin là, que c'est bien toi ce petit être qui a grandi en moi pendant presque 9 mois et que je suis désormais Maman !

A 38 SA :

P2240300                     P2240306

A 39 SA :

P3020318

Posté par sweetnanie à 14:27 - Commentaires [10] - Permalien [#]


15 février 2009

Mon 8ème mois de grossesse

Que le temps passe vite, ta Maman est déjà à son 8ème mois de grossesse. Après un arrêt de travail assez difficile à vivre tellement les journées paraissaient longues, me voici débordée par des journées bien chargées.

Nous voulions tout d'abord terminer la décoration de ta chambre de peur que je ne puisse plus le faire au dernier mois. Les meubles montés, Maman les a décorés avec de jolis stickers de façon à ce que ta chambre soit unique comme toi mon petit coeur... J'y suis allée progressivement car le peu de mouvements que je fais me donne des courbatures incroyables et des fois Papa est obligé de m'aider à me relever.

Les meubles sont neufs et on le sent bien, entre l'odeur du bois, de la colle et le nez développé de Maman depuis le début de la grossesse, ça fait un mélange détonnant pas vraiment agréable à sentir... Nous sommes donc obligés de laisser la fenêtre ouverte malgré ce grand froid... Ca été long mais après quelques semaines d'aération et de parfums d'intérieur, l'odeur s'est atténuée. Tout prenait forme petit à petit, Papa m'a aidée à poser la frise puis une jolie applique pour éclairer vers ton lit, quelques éléments de décoration, des peluches, un tapis en plus et ta chambre devenait un petit cocon dans lequel j'aime beaucoup venir me réfugier... Je ne passe pas un jour sans venir me projeter dans ta chambre. Je m'assoie et t'imagine en train de dormir dans ton lit ou de gazouiller, d'écouter de la douce musique ou la voix de Maman qui te chante une berceuse. Tous ces moments que j'imagine m'émeuvent beaucoup...

Et puis nous avons eu droit à notre dernière séance d'échographie. Maman était très stressée. Avec ce diabète gestationnel et malgré le régime assez stricte que j'ai suivi, j'avais peur que ce sucre t'ait fait grossir plus que ce qu'il ne doit. Je me demandais également si tu te présentais toujours tête en bas ou par le siège... Bref, c'est avec la boule au ventre que je me suis aventurée dans le cabinet. L'échographe prend toutes les mesures, tu es parfait, même au niveau du poids, tu es revenu dans les courbes. Ton poids est estimé à terme entre 3,6 et 3,9 kgs, un bon petit bébé bien potelé, comme j'aime !!!! Avec toutes ces questions en tête, j'avais oublié de dire à l'échographe que je ne voulais pas avoir l'écho en 3D pour mieux te découvrir le jour J. Mais c'était trop tard, j'ai vu ta petite frimousse et je n'ai pas pu décoller mon regard de l'écran tellement j'étais subjuguée. Tu ressembles beaucoup à ton Papa, ton nez, ta bouche, c'est incroyable. Papa est encore plus fier ! Et l'échographe en a bien rajouté une couche : "c'est tout le portrait de son père !". J'ai encore plus hâte de te voir pour de vrai, de te toucher, de te sentir te blottir contre moi... Tu te présentes bien par la tête et tu es déjà bien près de la porte de sortie mais elle n'est pas encore prête à s'ouvrir.

L'échographie de profil

P2170253

En 3D, la seule image qu'elle a pu capturer est celle où tu as ta main devant le visage

P2170254

La nature est vraiment bien faite, il y a encore un mois je ne me sentais pas du tout prête à ce que tu arrives, je voulais encore te garder rien que pour moi. Maintenant je commence à lâcher prise même si je ne suis pas encore prête à 100%. Il me reste encore un mois mais je sais déjà que je serais possessive. Enfin, je vais faire mon maximum pour laisser toute la famille s'occuper de toi et t'aimer... Ils ont tellement hâte de te voir eux aussi !

Ce mois-ci, nous avons donc beaucoup bougé avec Papa. Nous avons profité des soldes pour t'acheter quelques vêtements. Forcément ce qui me plaisait le plus n'était pas en soldes alors on a craqué un peu quand même. J'ai ensuite lavé et repassé tout ce qu'on avait acheté ou ce qui nous avait été donné pour le ranger soigneusement dans ton armoire.

Il a fallu également commencer à préparer la valise pour la maternité. J'ai eu beaucoup de mal à trouver la motivation pour le faire, aussi j'ai laissé le temps passer jusqu'à ce que l'envie soit là et la valise est terminée mais que depuis quelques jours seulement...

J'ai également commencé entre temps les cours de préparation à l'accouchement, assez théoriques à la maternité et orientés sophrologie à coté de la maison. Ces cours ont été très riches, j'espère me souvenir de tout le jour J. Je suis trop contente d'avoir pu prendre des cours de sophrologie, j'ai ainsi pu apaiser mes angoisses, oublier le négatif pour me concentrer uniquement sur le positif. Depuis je suis sereine face à cet accouchement et je suis persuadée que tous les 2 nous allons nous débrouiller comme des chefs, vivre un voyage extraordianire, sans trop de souffrance pour toi, comme pour moi et avec tout l'amour et le soutien de Papa.

Le cours de sophrologie qui m'a le plus marqué est celui où nous devions nous projeter le jour de l'accouchement et visualiser tous les moindres détails tels que nous voulions les imaginer. J'étais bien dedans, depuis les contractions régulières pendant une heure en passant par l'appel à Papa pour qu'il rentre à la maison, le bain pour me relaxer, jusque sur la route pour la maternité. Je ressentais toutes les contractions pendant le travail et respirait comme on me l'avait appris pour les arrondir afin de diminuer la douleur. Même pour l'expulsion, la voix de la sage-femme me guidait, je l'entendais m'encourager et me stimuler pour ne pas me laisser aller... J'avais vraiment l'impression d'y être... Je m'imaginais les bras tendus vers toi pour terminer ta sortie, je te posais délicatement sur mon ventre, regardais chaque détail de ton visage, sentais ton petit coeur battre contre le mien. Papa était perdu, ne réalisant pas vraiment ce qu'il se passait mais tu étais là et il nous contemplait... Il admirait le miracle de la vie. Ca avait l'air tellement vrai,  j'étais complètement émue durant cette séance, les larmes coulaient sur mes joues.

Mon ventre grossit vraiment de plus en plus ces derniers temps et même si les premiers mois j'avais l'impression qu'il grossissait régulièrement, maintenant il devient vraiment imposant. Il est tout rond et j'adore le prendre en photo. D'ici quelques semaines, il n'aura plus cette forme alors je le mitraille pour garder quelques souvenirs. J'espère que tu auras plaisir à les regarder plus tard.

P2010238                            P2010236

P2070248

Posté par sweetnanie à 12:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 janvier 2009

Mon 7ème mois de grossesse

Ca y est les résultats du test OMS pour le diabète gestationnel sont tombés et à vrai dire lorsque j'ai lu la feuille, je ne savais pas quoi en penser. Heureusement je n'ai pas eu à attendre longtemps pour les comprendre puisque le soir même j'avais RDV avec le médecin généraliste.

D'après lui, pour parler de diabète gestationnel, il faut que le taux de glycémie à jeûn soit supérieur à 1,26g/L et le taux de glycémie 2h après ingestion de 75g de glucose supérieur à 1,40 g/L. Or je ne remplis pas ces 2 conditions puisque seul mon taux de glycémie 2h après ingestion du sucre est supérieur au taux maximum. Cependant, je dois faire attention et réduire la consommation de fruits et de féculents sans pour autant les supprimer. Je sors donc du RDV rassurée.

Je lui parle ensuite de mes douleurs au bas du ventre en lui précisant que la sage femme m'avait déjà diagnostiqué une inflammation d'un muscle dont je ne me rappelais plus le nom. Il me conseille donc du repos en attendant mon prochain RDV avec le médecin de la maternité et une visite chez un osthéopathe qui pourrait me soulager.

Le repos me fait du bien mais la douleur est toujours aussi vive lorsque je marche. Après être passée par des diagnostics tels que douleurs ligamentaires, douleurs utérines et je ne sais quoi encore, le médecin de la maternité prend bien le temps de m'osculter en voyant cette souffrance que je supportais déjà au précédent RDV. Je suis donc un peu plus précise sur l'endroit de la douleur et lui explique cette sensation d'échauffement qui se transforme en brûlure lorsque je marche trop longtemps et qui m'empêche alors de mettre un pas devant l'autre. C'est ainsi qu'il metta un nom barbare sur cette pathologie de la grossesse : une symphysite pubienne. Mais qu'est-ce que c'est que ce truc ??? En fait c'est une inflammation de la symphyse pubienne, la symphyse pubienne étant l'articulation antérieur du bassin, un tissu fibro-cartilagineux situé en avant de la vessie et au dessus de l'organe génital de la femme. C'est une pathologie assez rare mais qui peut arriver surtout lorsque le bassin n'est pas en place. Il me conseille donc lui aussi de consulter un osthéopathe puisque malheureusement il ne peut pas me donner d'anti-inflammatoire. Il me précise également que la douleur ne fera qu'empirer au fur et à mesure que mon utérus grossira. Mais je reste positive et me persuade que le repos fera diminuer la douleur.

Consulter un osthéopathe ? Hors de question, non pas que je ne crois pas en l'osthéopathie mais il est hors de question que quelqu'un me manipule le bassin pendant ma grossesse. Tu es déjà placé la tête en bas depuis quelques semaines et je ne voudrais pas que ça te fasse te présenter par le siège étant donné que le surplus de liquide amniotique peut favoriser les mouvements. Et puis à vrai dire, depuis que tu t'es niché au creux de mon ventre, je ne supporte pas que quelqu'un d'étranger vienne me toucher mon bidon. Instinct maternel de protection ? Je ne sais pas, en tout cas je me sens comme une lionne prête à tout pour protéger son petit lionceau !

Le médecin m'arrête donc définitivement jusqu'aux congés pathologiques car je dois absolument rester allongée la journée. De plus, au vue des résultats du test OMS, il me demande de contrôler ma glycémie avant et 2h après chaque repas. Je lui fais part de ce que m'a dit le généraliste et que pour lui ce n'était pas vraiment un diabète gestationnel mais il me répond que c'est jouer sur les mots et qu'effectivement si on ne veut pas parler de diabète gestationnel, il faut quand même que je prenne conscience que ma glycémie n'est pas bonne et que mon pancréas ne fait pas le travail qu'il devrait faire. Je dois donc supprimer tous les sucres ainsi que les fruits et manger raisonnablement des féculents.

C'est une mesure de précaution pour vérifier comment mon corps réagit aux repas tout au long de la journée et puis c'est aussi une mesure de prévention afin de minimiser les risques d'obésité pour toi mon petit coeur et d'éviter au maximum que je développe un diabète après l'accouchement ou même des années plus tard. Je prends donc ses conseils très au sérieux et supprime tous les aliments déconseillés. Ce ne sera qu'un régime de plus après tout ! Et puis dans un mois on verra bien comment ça aura évolué...

Même si depuis le début de ma grossesse, je n'ai pas envie de dévorer des sucreries, il m'arrive occasionnellement de manger quelques gâteaux ou glaces, mais maintenant c'est hop hop hop au placard :-D . Le plus dur, ce sont les fruits mais bon je vais tenir le coup !

Je rentre donc à la maison un peu angoissée tout de même mais heureusement tout le monde est là pour me rassurer et me soutenir : Papa, Marraine, Mamie... et même mes copines de docti !

Je passe alors mes journées à essayer de m'occuper l'esprit mais pas évident quand il faut rester allongée sur le canapé toute la journée. Rien à la TV, la lecture me fatigue... heureusement Papa rentre les après-midis et malgré sa fatigue du travail il a hâte tout comme moi de monter les meubles de ta chambre.

Etant donné que j'ai envie de participer à tous ces changements, on y va à mon rythme. On commence donc à vider la chambre d'amis qui est désormais ta chambre. Je suis un peu lente car je souffre toujours, Papa ne veut pas que je force mais j'en ai marre de rester à ne rien faire et de le regarder... Je fais donc ce que je peux mais mon entêtement me vaut des douleurs encore plus vives. On attendra donc quelques jours avant de monter les meubles. Enfin, Papa monta les meubles sous les ordres de Maman qui déchiffrait les instructions. Ma participation est maigre mais bon je fais ce que je peux et puis après tout quand on y réfléchit, c'est important les instructions, sans ça on ne peut rien faire donc mon rôle était très important :-D  Papa n'arrêtait pas de me taquiner en m'appelant sans arrêt Madame l'ingénieur...

Nous avons ensuite été récupérer plein de cartons de vêtements et de jouets que des amis nous ont donnés de la naissance jusqu'à 3 ans. Il a donc fallu que Maman fasse le tri par âge. Facile pour les vêtements car l'étiquette était encore dessus mais c'était pas la même histoire pour les jouets. J'ai donc fait suivant mon instinct, on verra bien au fur et à mesure que tu grandiras si je me suis beaucoup trompée !

Et puis la grande nouvelle de ce mois-ci, ça y est ta petite cousine est née le 7 janvier. Elle est magnifique et ressemble beaucoup à ta Marraine. Elle porte le doux prénom de Mélissa. Tout s'est bien passé. Cette nouvelle a rendu ta Maman folle de joie, elle était impatiente de la rencontrer mais elle a aussi pris conscience que bientôt ce serait notre tour... J'ai tellement envie de te rencontrer , de voir enfin ta petite bouille et en même temps je n'ai pas envie de te partager. Une fois que tu seras là, tout le monde viendra t'admirer, te toucher, te bisouiller... Tu ne seras plus rien qu'à moi... Et pourtant, il faudra bien un jour que j'arrive à te partager et ensuite te laisser voler de tes propres ailes. Je ne préfère pas y penser pour l'instant, je ne suis pas prête. Il me reste encore 2 mois pour me faire à l'idée que bientôt nous ne formerons plus un tout mais serons deux êtres bien distincts.

Ce mois-ci, tu gigotes toujours autant mais ce ne sont pas les mêmes mouvements. Tu te balades moins de droite à gauche, uniquement le soir. Maintenant je sens bien tout ton poids au niveau de ma vessie et ton jeu préféré : des petits coups dans les côtes. Souvent ça ne me fait que des pincements mais parfois tes coups sont plus forts et ce n'est pas toujours agréable. Mais c'est une nouvelle sensation et je vais m'y faire, comme pour les autres je ne pourrais plus m'en passer...

Papa regarde toujours tes acrobaties avec autant d'attention. Il ne cesse de te parler et te faire des bisous au travers de mon ventre. C'est vraiment attendrissant...

Les nuits commencent à être difficiles, beaucoup d'insomnies, je me réveille toutes les 2 heures mais je me rendors facilement sauf à 4h du matin où là je tourne dans le lit jusqu'à 6h !!! Je me prépare certainement pour tes tétées... Il faut voir le bon côté des choses, d'ici 2 mois je serais rodée :-D

Ce mois-ci, nous aurions du faire l'échographie du 3ème trimestre mais malheureusement l'échographe étant en congés, il faudra attendre 2 semaines supplémentaires avant de te voir...

Ce mois-ci mon ventre s'est arrondi beaucoup plus que les mois précédents, le voici à 6 mois de grossesse (1er jour du 7ème mois) :

PC140172             PC140174

et à 6 mois et demi de grossesse :

28_SG__1

Posté par sweetnanie à 17:29 - Commentaires [1] - Permalien [#]

14 décembre 2008

Mon 6ème mois de grossesse

Voici une photo de mon ventre au 6ème mois de grossesse

6_me_mois

Depuis que nous savons que tu es un petit garçon, tout devient de plus en plus concret. Jusqu'à présent, nous n'avions pas fait d'achat pour toi mais ce mois a été celui des dépenses.

Nous sommes tellement heureux de pouvoir déjà te gâter. Nous avons commencé par t'acheter quelques vêtements. Maman est tombée dans un rayon spécial Winnie l'ourson et ouille ouille ouille, elle n'a pas résisté. Difficile de choisir les modèles donc j'ai tout pris. Le plus dur a été de choisir la taille, prévoir des vêtements pour ta naissance mais aussi pour l'hiver prochain tant qu'à faire...

Mais comment allais-tu être ? Même si d'après la dernière échographie, tu es un petit garçon avec un bon bidon, le resteras-tu jusqu'à la fin de la grossesse et même après ?

J'ai donc passé plus d'une heure dans ce rayon rien qu'à réfléchir sur les tailles à choisir et Papa n'en pouvait plus d'attendre. Mais que ne ferait-il pas pour gâter son petit bébé ?

Nous avons également acheté tes vêtements pour la sortie de la maternité, à moins que d'ici là je ne change d'avis...

Et puis nous sommes allés commander la chambre que nous avions vu le mois dernier durant nos emplettes. Elle est super jolie, Tatie a même voulu t'acheter la table à langer pour nettoyer tes petites fesses :-D

J'ai également passé de nombreuses heures à surfer sur internet pour trouver une jolie décoration pour ta chambre et c'est chose faite, nous pourrons même customiser tes meubles pour que ce soit une chambre unique, rien que pour toi mon petit coeur. J'ai vraiment hâte que Papa monte les meubles pour que je puisse les décorer !!!! Ce ne sera la surprise pour personne pour le thème de ta chambre : Winnie bien entendu :-D J'espère qu'elle te plaira.

Nous avons également acheté ta poussette, avec le cosy et la nacelle, elle est super mimi. Au départ, nous ne la trouvions qu'en rouge dans le magasin et ça ne nous plaisait pas vraiment. Mais heureusement, nous avons pu l'avoir en bleu manhattan dans un autre magasin. J'ai hâte de pouvoir t'installer dans ta nouvelle voiture :-D

Il manque encore pas mal de choses à t'acheter mais nous le ferons mois après mois. Et puis c'est difficile pour nous de savoir encore ce qui sera utile ou qui ne le sera pas, et ce qui peut attendre ou non. Et puis si on dévalise les magasins, la famille et les amis de Papa et Maman ne sauront plus quoi acheter alors il faut qu'on se raisonne mais c'est difficile... Nous voulons que tu ne manques de rien.

C'est de plus en plus difficile de conduire en voiture et de faire ces longs trajets. Le médecin m'a d'ailleurs arrêtée quelques jours pour que je puisse me reposer car j'étais vraiment très fatiguée.

J'ai également de plus en plus de mal à marcher à cause de d'inflammation d'un muscle qui me fait beaucoup souffrir et la sage femme pense que je devrais m'arrêter de nouveau.

A cela s'ajoute les acidités, elles semblaient s'être atténuées mais ça n'a été que provisoire. Elles reviennent de plus en plus souvent et sont de plus en plus fortes. On entend dire que les mamans qui ont des acidités pendant leur grossesse ont des bébés qui ont beaucoup de cheveux. Je ne sais pas si c'est un mythe mais en tout cas si c'est vrai, on doit s'attendre à avoir un garçon bien chevelu :-D

J'ai du faire également le test du diabète gestationnel pour voir si tout allait bien. J'ai du avaler une espèce de liquide sucré tellement épais que ça ressemblait plus à de la pâte. Après 2 heures d'attente au laboratoire, j'ai eu droit à une prise de sang. Il n'y a plus qu'à attendre les résultats...

Ce mois-ci tu te manifestes de plus en plus et tes coups sont vraiment forts. Tu fais la bamboula toute la nuit et Maman a du mal à dormir, mais c'est tellement bon de te sentir gesticuler dans tous les sens. Maintenant que tu es plus fort, je ne fais pas que sentir les coups, je les vois réellement. Mon ventre se déforme, il monte, il descend, à droite ou à gauche, en haut ou en bas. Parfois, ça fait même des vagues. C'est tellement drôle, un peu moins quand c'est au niveau de ma vessie mais bon tu ne le fais pas exprès...

Papa s'émerveille aussi devant ce ventre qui se déforme sous l'effet de tes coups mais tu es un petit coquin car dès que je l'appelle pour qu'il vienne voir mon ventre, tu t'arrêtes souvent de bouger. Tu t'arrêtes également quand j'essaie de filmer tes acrobaties. Hasard ou pas, je ne le sais pas... Peut-être ressens-tu que quelque chose se prépare et tu fais ton timide ? Pourtant, j'aimerais tellement capturer ces moments pour que tu les voies lorsque tu seras plus grand !

Je ne pensais pas que tu puisses bouger autant et si longtemps. Marraine sent bouger ta petite cousine mais elle semble être plus calme que toi. Seras-tu aussi agité quand tu vas naître ?

Je passe des heures et des heures à me projeter avec toi dans mes bras, à imaginer ta petite frimousse. J'ai tellement envie de caresser ta peau toute douce de bébé, de te câliner, de t'admirer. En même temps, je n'ai pas envie que ce lien qu'il y a entre nous deux s'arrête, je n'ai pas envie que tes manifestations dans mon ventre s'arrêtent également, j'ai encore envie de te garder pour moi toute seule...

            

Posté par sweetnanie à 11:40 - Commentaires [2] - Permalien [#]

14 novembre 2008

Mon 5ème mois de grossesse

Et voici le 5ème mois, tant attendu par beaucoup de parents pour connaître le sexe de leur enfant.

Voici une photo de mon bidon au début de ce 5ème mois de grossesse.

Photo_d_but_5_me_mois

Pour moi, ça a surtout été le mois de la découverte avec toi et d'émotions de plus en plus fortes. Même si on a toujours hâte de connaître le sexe de notre bébé, j'étais convaincue au plus profond de moi même que tu étais un petit garçon... Mon pressentiment était-il bon ? Je devais attendre quelques semaines avant le verdict...

Le début du 5ème mois était source d'inquiétude. Tu avais enfin décidé à te manifester par des petits coups chaque jour et Maman avait pris l'habitude de te sentir. Aussi les jours où tu ne te manifestais pas ou si peu pour que je le ressente étaient angoissants à n'en plus finir. Pourtant, à ce stade tout était normal mais c'était plus fort que moi. Tout ce stress cumulé au travail et dans les transports avaient peut-être eu des effets néfastes sur toi. Ne plus te sentir, c'était comme m'enlever une partie de moi, j'ai vécu quelques jours en ayant l'impression d'être sans vie, tout me faisait pleurer et rien ne pouvait me rassurer. Je passais mes journées à guetter le moindre petit coup mais rien, tu dormais paisiblement. Mon ventre ne grossissait plus voire diminuait, je ne prenais toujours pas de poids ou si peu, bref rien aucun signe pour me rassurer.

Heureusement ce supplice n'a duré que 3 jours mais 3 jours qui m'ont paru une éternité. Je ne sais pas si tu ressentais mon angoisse mais tu as enfin décidé de te manifester à nouveau, très légèrement mais pour moi c'était tellement important que j'aurais pu danser sur la table !!!! C'est le soir même que Papa a essayé de te sentir après lui avoir dit que tu bougeais de nouveau. Il a posé sa main sur mon ventre et avec sa patience qui m'étonnera de jour en jour, il a attendu un petit signe de toi. Ce n'était pas un petit coup mais 5 à 6 coups successifs que tu lui as offerts. C'était tellement marrant et tellement beau. Je n'arrêterai jamais de m'extasier devant ces petits gestes.

Papa m'émeut de jour en jour, je ne pensais pas que cette aventure le toucherait autant. Je découvre un autre homme qui change petit à petit et que j'aime encore plus. Il me rassure et me fait rire, me touche par ses paroles si simples comme celles d'un enfant mais si vraies ! Par exemple :"Tu sais, c'est pas juste, moi j'aimerais bien porter notre bébé en moi pour le sentir à chaque fois qu'il bouge, parce que toi tu le sens toujours et pas moi..." C'était si touchant que j'en aurais pleurer, son expression de visage me faisait penser à un petit garçon qu'on avait privé d'un cadeau qu'il voulait absolument. Du coup, pour repartir sur une note d'humour, je lui ai répondu : "Même pour l'accouchement ?" et là sa réponse fut immédiate : "Ah non, avant l'accouchement je le remets dans ton ventre :-D ". Nous avons éclaté de rire !!! On reconnait bien là le courage des hommes face à la douleur :-D

Tes coups sont un peu plus forts de jour en jour. Papa est encore un peu frustré de moins te sentir que moi mais il ne manque pas une miette de ces petits moments à 3. Il ne se contente plus de poser sa main mais vient chuchoter quelques mots contre mon ventre pour que tu t'habitues au son de sa voix. Et apparemment ça te plait, en tout cas ça te fait réagir ! Alors qu'il avait la joue posée près de mon nombril tu lui as donné un bon petit coup qui était vraiment fort cette fois-ci. Ca l'a fait sursauté de surprise et une fois de plus nous sommes partis dans des fous rires à n'en plus finir. Je ne sais pas si c'était un coup de pied ou un coup de tête, en tout cas Papa était sûr lui aussi que tu étais un petit homme et que tu deviendrais footballeur :-D

Nous passons la plupart de nos week-ends à faire les magasins de puériculture pour trouver ta chambre, ta poussette, ta baignoire, ton parc, etc... Le choix est très difficile, nous aimerions que tout soit parfait. Le choix pour la chambre est fait, il faut juste la commander. Pour le reste, nous restons encore bien indécis. En tout cas, une chose est sûre, pas de problème pour choisir le thème de ta chambre, fille ou garçon c'est déjà fixé mais chuuuuuuuuut c'est une surprise :-D

Mon 1er RDV à la maternité avec le nouveau médecin approchait à grand pas, allait-il me faire une échographie pour voir ta petite frimousse ? Avant d'y aller, je demandais à Papa qui travaillait s'il voulait savoir le sexe maintenant et il m'a répondu : "Oh non, je veux être avec toi le jour de l'annonce" et cela me semblait tout à fait normal, je ne voulais pas non plus le connaître sans ton Papa à mes côtés. Même si cette conviction que tu étais un garçon était toujours là, j'idéalisais ce moment depuis si longtemps que lorsque le médecin me demanda si je voulais connaître le sexe, je lui répondis que non, que je voulais être avec le Papa. Il a souri et m'a dit : "et bien je vous laisse le suspens 2 semaines supplémentaires alors..." J'étais fière d'avoir résisté à la tentation et pourtant si déroutée en sortant de la maternité... Heureusement j'avais pu te voir à l'écho et j'étais entièrement rassurée, tu te portes à merveille mon petit coeur.

Les nuits qui suivent sont agitées, je dors mal, j'ai beaucoup d'insomnies. Heureusement nous sommes dans une période de longs week-ends et j'ai pris quelques congés pour me reposer.

Notre nouvelle rencontre tous les 3 aura lieu le 12 novembre. Papa a très envie que tu sois un garçon et moi je suis sûre qu'il sera satisfait de la réponse. Maman n'a pas de préférence particulière : un garçon ? une fille ? L'essentiel est que tu sois en bonne santé. Mais en fait, je ne me pose même pas cette question, tout parait si évident pour moi, sensation vraiment bizarre puisque rien à part l'échographie ne peut confirmer le sexe.

La nuit du 10 au 11 novembre, je n'arrive pas à dormir. En plus, le temps pluvieux qu'il fait à l'extérieur n'arrange rien. Papa est prêt à partir au travail à 4h30 et je suis inquiète pour lui sur la route à cause des intempéries. Heureusement il appelle en arrivant au travail pour rassurer ta Maman. Je reste donc allongée sur le lit, détendue mais je n'arrive toujous pas à m'endormir. Je décide alors de méditer et me voilà partie pour de grandes respirations pendant quelques minutes. Le retour au silence m'apaise, je suis calme et pour toi cette bouffée d'oxygène a l'air de te réveiller. Commence alors une heure de totale complicité entre toi et Maman. A chaque fois que je pose ma main sur mon ventre, tu viens tapoter à l'endroit où elle est posée. Je m'amuse donc à la déplacer à droite, à gauche, en haut, en bas et ça a l'air de te plaire puisque tu te prends au jeu également. Tu es bien réveillé, les coups sont vraiment forts. C'est la 1ère fois que je les sens autant. Même quand je décide d'arrêter, tu en redemandes, mon ventre se déforme sous l'effet de tes grandes caresses, on dirait des vagues. C'est si extraordinaire de sentir la vie bouger en soi, je ne m'en lasserais jamais. Tu m'as fait vivre un instant si magique. Je t'aime déjà tellement si fort mon coeur.

Nous voilà arrivé le 12 novembre, j'ai très peu dormi comme la veille de chaque échographie. Celle-ci est particulière, on va mesurer chaque partie de ton corps pour s'assurer que tout est normal. Tu es vivant en moi mais est-ce que tu te portes bien pour autant ? Le RDV est prévu le matin, après une demi-heure d'attente, nous pouvons enfin te revoir sur ce petit écran. Malheureusement tu n'es pas très coopératif, tu as plutôt envie de jouer. Dès que l'on secoue mon ventre pour te faire bouger, tu te remets quelques secondes plus tard dans la même position, les fesses levées et les pieds qui viennent toucher ta tête comme pour faire des roulades arrière. Pas facile de prendre toutes les mesures mais après plus de 3/4 d'heures on y arrive enfin. Tu te portes bien, tu as un bon petit estomac. Maman n'a pas pris beaucoup de poids mais par contre toi tu as bien profité... Tu pèses déjà 600 grammes. Arrive alors le moment que nous attendions, tu nous a enfin montré tes attributs, c'était tellement visible que j'ai deviné avant même que le médecin ne me pose la question. Papa n'a pas vraiment distingué mais quand j'ai dit : "c'est un garçon", j'ai vu un large sourire s'affichait sur son visage. Mon pressentiment était le bon. Nous allons avoir le bonheur de tenir bientôt dans nos bras un merveilleux petit garçon... Nous avons même eu droit à l'écho en 3D pour voir ton petit visage et autant dire que tu ressembles déjà à ton Papa ! Nous sommes tellement heureux.

Les photos ne sont pas flagrantes mais ça l'était vraiment sur l'écran :

PB220103

PB220106

Une fois sortie du cabinet, c'est la série des appels pour prévenir Marraine, Parrain, Mamies, Papi, oncles et tantes... Tout le monde est très content d'avoir un petit garçon dans la famille.

Le lendemain, nous avons annoncé cette bonne nouvelle à Bada et Djedi tes grands-parents paternels, eux aussi très contents. Djedi était très fier d'avoir enfin un petit garçon qui portera son nom, un futur héritier comme il dit :-D Il a dit à Papa que je devais me reposer et ne plus faire de voiture. Je dois prendre soin de moi et de toi mon petit coeur.

Posté par sweetnanie à 11:52 - Commentaires [1] - Permalien [#]


14 octobre 2008

Mon 4ème mois de grossesse

Le début du 4ème mois est signe d'amélioration pour ta Maman, surtout au niveau de la fatigue.

J'ai de plus en plus de travail et pourtant je suis moins fatiguée qu'au 1er trimestre. Les acidités sont moins fréquentes mais plus fortes quand elles arrivent mais ce n'est pas grave, je suis si contente de te savoir en moi.

Depuis une dizaine de jours, nous savons que c'est une petite cousine que tu vas avoir. Ta Marraine commence déjà à sentir depuis un mois cette petite coquine.

Et toi quand vas-tu te manifester ? Certaines filles de docti sentent également leur bébé, on a que quelques semaines d'écart et elles commencent déjà à avoir des sensations de petits nerfs qui sautent ou de petite vague... Moi rien...

Mais je reste patiente, je sais que notre tour viendra et que bientôt nous pourrons jouer ensemble... Et la patience finit par payer. Le dimanche 5 octobre (soit à 15 SG +5) alors que je me reposais sur le lit à côté de Papa, je ressens une sensation bizarre que je ne saurais expliquer, je pose ma main sur mon ventre et là je te sens, une petite boule toute dure qui s'est localisée sur la gauche alors que le côté droit était tout mou... Tu es resté comme ça pendant au moins une heure avant de revenir au centre de mon ventre.

Je n'ai senti aucun petit coup, aucune sensation de petite bulle, ni de nerf qui saute mais c'était forcément toi.

Le lendemain soir, j'étais tranquillement allongée sur le canapé, presque assoupie lorsque j'ai senti comme un petit nerf qui pète ou une petite bulle qui éclate, je ne sais pas trop comment le définir. En tout cas, ça m'a surprise et je me sentais toute bizarre.

Papa travaillait encore, j'aurais tellement voulu partager ce moment avec lui. Lorsque je lui ai dit à son arrivée, il a passé sa soirée contre mon ventre au cas où ça reviendrait. J'avais beau lui dire que c'était trop tôt pour que lui le sente mais rien à faire, il ne voulait pas enlever sa main...

Le 9 octobre tu décides également de te manifester une fois de plus.

Maman était allongée dans le noir prête à s'endormir. Papa est venu poser une fois de plus sa main sur le ventre de Maman. Dans l'après-midi, une copinaute de docti, Phinette, nous avait parlé d'haptonomie. C'est une méthode qui permet aux parents de sentir bébé et de communiquer avec lui. Je devais poser ma main sur le bas de mon ventre et faire quelques appels d'air pour que tu viennes te lover au creux de ma main. Je n'avais rien dit à Papa et comme il avait sa main posée exactement où il fallait, je le laissais faire. Après tout, que ce soit la main de Maman ou de Papa, tu pouvais peut-être te manifester ?

Nous sommes restés une bonne dizaine de minutes allongés dans le noir, sans aucun bruit, quand je sens un petit coup qui me fait l'effet d'une vague. Je l'ai bien ressenti, je te ressens de mieux en mieux, quelle joie ! Au même moment, Papa avait également senti quelque chose et il me dit : "C'était lui ?"

C'était incroyable, je te sentais au plus profond de moi et ton Papa a réussi à te sentir également au même moment... J'étais trop contente et trop émue qu'il puisse enfin sentir sa progéniture...

Maintenant que je reconnais les petits signes que tu me fais, je te sens un peu chaque jour, mais de façon très discrète encore.

Chaque jour Papa me demande si je te sens et chaque soir il passe un bon moment à essayer de te sentir, c'est si émouvant de voir ça. Je suis tellement heureuse de partager ces moments à 3 !

Voici mon ventre à 16 SG +4, il grossit de plus en plus, pourtant je n'ai pris que quelques grammes...

PA120064

Posté par sweetnanie à 10:20 - Commentaires [2] - Permalien [#]

13 octobre 2008

Les filles de docti

Maman ne peut pas parler de ces 9 mois de préparation sans parler des filles du forum docti qui l'accompagnent depuis plusieurs mois.

Maman a beaucoup hésité avant d'aller sur ce type de forum pour discuter avec des "inconnues". Elle se disait "Elles ne me connaissent pas... comment peuvent-elles savoir ce que je ressens, mes craintes, mes angoisses..."

Seulement, avec qui parler de toutes les questions qui me trottaient dans la tête ? Oh bien sûr je savais que je pouvais compter sur ma petite soeur chérie qui est toujours là pour moi. Malheureusement, je n'osais pas. Elle qui désirait un enfant depuis tant d'années et qui n'avait pas encore cette chance, comment lui parler de mes envies, de mes peurs, de mes questions sans lui faire de peine ? D'ailleurs, c'était un poids lourd à porter pour moi. Je l'ai porté secrètement jusqu'à maintenant mais je me voyais mal vivre une grossesse paisiblement alors que ma soeur que j'aime infiniment ne pouvait toujours pas avoir de bébé... Comment allais-je vivre une grossesse dans cette situation ? D'ailleurs allais-je pouvoir tomber enceinte alors que j'avais ce sentiment de culpabilité (qui n'avait pas lieu d'être je sais mais qui pourtant était bien là) ou allais-je faire un blocage ?

Je pouvais en parler également avec Mamie, la meilleure des Mamans qui puisse exister mais j'avais le même sentiment : comment partager un bonheur aussi grand avec elle alors qu'elle ne le partageait pas avec ma soeur ?

Je décidais donc de farfouiller sur le forum docti afin de trouver un post qui me convienne.

Et c'était chose faite, à partir de janvier 2008, je commençais à sous-mariner les posts et je remarquais que beaucoup de filles se posaient les mêmes questions que moi, avaient les mêmes craintes. J'allais de post en post afin de trouver celui qui me correspondrait le plus, un post où on pouvait se soutenir les unes les autres sans tomber dans la psychose.

Après quelques semaines de sous-marinage, je décidais enfin de me présenter sur un post qui m'attirait particulièrement et j'ai été très bien accueillie. Pas facile de se faire une petite place parmi des filles qui se connaissent depuis plusieurs mois... Mais j'ai réussi.

J'ai trouvé une binome exceptionnelle, Séverine, qui a toujours su me soutenir et me rassurer puisque par bonheur elle est tombée enceinte quelques mois avant moi. La naissance de son petit gars est prévue pour le 22 novembre. Nous nous sommes encore jamais rencontrées et pourtant j'ai parfois l'impression de la connaître depuis longtemps. Sensation bizarre... Heureusement, nous sommes censées nous rencontrer le 25 octobre et j'ai vraiment hâte !!!

Je tenais à remercier toutes les filles de docti qui sont là avec moi au quotidien. Je peux dire maintenant que ce ne sont pas des inconnues, elles tiennent une grande place dans ma vie et j'ai d'ailleurs eu la chance d'en rencontrer quelques unes il y a quelques semaines...

Fort heureusement, entre le moment où je cherchais des personnes avec qui parler et le moment où nous décidions de commencer les essais, nous avons eu l'immense bonheur d'apprendre début mai 2008 que j'allais également être marraine d'une adorable petite fille ou d'un adorable petit garçon qui sera dans quelques mois ta cousine ou ton cousin !!!! Ma soeur avait également en elle le plus beau des joyaux ! Quel bonheur !!! Mais je peux aussi rajouter : quel soulagement... D'ailleurs tu es venu te blottir dans mon ventre un mois après l'annonce de cette grossesse !

Posté par sweetnanie à 17:17 - Commentaires [4] - Permalien [#]

28 août 2008

Mon 1er trimestre

Une fois les joies passées d'avoir annoncer ta présence, quelques angoisses commençaient à s'installer et j'essayais de toutes mes forces de les chasser.

En effet, l'envie de t'avoir était si forte que j'avais peur de te perdre. Toi le petit être qui grandissait en moi me faisait déjà perdre la tête.

Mis à part des envies de dormir à longueur de journée, je n'ai eu que quelques jours où j'étais barbouillée. Pas trop de nausées mais par contre de réelles aigreurs d'estomac.

Tu étais là en train de grandir petit à petit en moi et pourtant je ne sentais rien. Je savais que tu étais là mais je ne te sentais pas, quelle frustration ! Je n'avais qu'une hâte : être le 26 août pour pouvoir enfin t'observer lors de la 1ère échographie.

Depuis l'annonce de ta présence à ton Papa, celui-ci se fait très discret sur ses impressions... Réalise-t-il vraiment qu'il va devenir Papa ? En tout cas, il est aux petits soins pour Maman et s'assure que tout va bien pour elle. Maman essaie de lui parler de ses angoisses, de la peur de te perdre et il arrive à la rassurer...

Ces quelques semaines qui nous séparent de notre 1er RDV me paraissent une éternité mais pourtant le jour J arrive...

Je n'ai pas dormi de la nuit, je me demande si tout va bien pour toi, si j'ai pris soin de toi durant ces 1ères semaines, une nuit interminable et nous devions attendre 17h30 avant de pouvoir enfin te voir !

L'émotion était grande, tu étais là tout petit sur cet écran mais le détail de ton visage et de tes petites mains était impressionnant ! Il a fallu secouer le ventre de Maman un bon moment avant de te voir, tu ne voulais montrer que tes fesses... Mais on a enfin réussi à te tourner face à nous !

P8280039

Tu étais parfait et l'échographie en 3D nous a vraiment chamboulé, un si petit être  (6,4 cm) avec des traits si distincts et si parfaits.

P8270036

Nous avons même eu la chance d'entendre ton petit coeur battre, c'était un instant magique que Papa et Maman n'oublieront jamais tellement ils étaient émus !

A partir de cette écho, Papa n'a pas arrêté de parler de toi et moi j'étais enfin rassurée de te savoir en bonne santé !

Il nous fallait maintenant trouver la maternité dans laquelle tu allais naître et te pré-inscrire à la crèche.

Voici une photo de Maman le jour de ta pré-inscription à la crèche à 13SA + 5 :

P9030046

Posté par sweetnanie à 15:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 août 2008

Notre secret à 3 enfin dévoilé...

Ca y est, la bonne nouvelle est partagée par tous les 3. Comment allons-nous annoncer ton arrivée et surtout quand ?

Nous voulions attendre l'échographie des 12 SA pour avoir ta petite frimousse et l'insérer dans de jolis faire-parts mais l'attente était bien trop longue. Nous voulions partager cette merveilleuse nouvelle avec nos proches le plus rapidement possible.

La famille de Papa étant toute partie en Algérie pour les vacances, nous décidions de l'annoncer tous ensemble via la webcam avant que Papa ne parte les rejoindre.

Tout le monde était très content d'apprendre cette nouvelle. La réaction de "Djedi", ton grand-père paternel, qui était très ému m'a d'autant plus touchée.

Mais pour la famille de Maman, comment annoncer cette belle surprise ?

Maman décida avec l'avis de Papa de confectionner des petits faire-parts violet (couleur préférée de Maman). Comme nous n'avions pas ta première photo, nous choisissons le ventre rond d'une femme enceinte... Nous allions les offrir pour le week-end du 14 juillet où tout le monde venait à la maison. Il y avait donc Sandrine (la soeur de Maman), Vincent (le mari de Sandrine), Mamie Martine (la maman de Maman, Bernard (l'ami de Martine) et Mamie Ginette (la Mamie de Maman).

Chacun allait recevoir un petit carton qui lui était destiné.

PA130074

Ainsi tu allais demander à Sandrine de devenir ta marraine, à Vincent de devenir ton parrain, à mamie Martine de te raconter de belles histoires et te chanter de douces chansons, à Bernard d'arrêter de fumer, promesse qu'il devait tenir si les 2 filles (en l'occurrence ta Marraine et ta Maman) avaient la chance de tenir leur bébé en 2009 et Mamie Ginette de faire une place supplémentaire dans son grand coeur de mère, de grand-mère et d'arrière grand-mère !

Tout le monde était ravi et très ému de ta venue.

Il ne manquait plus qu'à prévenir Papi Gérard (le Papa de Maman) par téléphone.

Les appels se succédèrent ensuite : tonton Christian, Sandrine, Cyrille, Chantal... bref petit à petit la bonne nouvelle se répandait au sein de nos familles respectives qui allait être désormais TA FAMILLE !

Une chance supplémentaire, tu allais avoir un petit cousin ou une petite cousine du même âge, seulement 2 mois d'écart... En effet, ta Marraine et ton Parrain avaient enfin réussi à concevoir eux aussi le fruit de leur amour. Quel beau cadeau pour ta Maman que de partager sa grossesse avec sa soeur chérie également enceinte !!!

Tout était parfait dans ce monde merveilleux de Nanie...

Voici le ventre de Maman à 7 SA :

P7210018

Posté par sweetnanie à 14:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 juillet 2008

Notre désir de te concevoir

Après notre mariage en 2006, ton petit Papa et moi pensions déjà à toi. Papa était très impatient de te concevoir, Maman aussi d'ailleurs mais tout devait être parfait avant ton arrivée. Nous voulions construire un petit nid douillet pour t'accueillir.

Quelques mois passèrent et vers la fin de l'année 2007, le désir de t'avoir était de plus en plus fort, nous savions que nous ferions tout pour te concevoir cette année 2008.

Tout a commencé pour toi le 1er juillet 2008 quand après quelques jours d'attente, je décidais enfin de faire un test pour voir si tu étais bien là. Je décidais de le faire seule, le test fait avec Papa le mois précédent étant négatif, je ne voulais pas vivre une 2ème déception à ses côtés. Et là, après quelques minutes d'attente, je vois une légère petite barre rose pointait le bout de son nez sur la bandelette de test. Je n'en reviens pas, je me dis que je veux tellement la voir apparaître que mon imagination prend le dessus, et pourtant au fond de moi je l'espère de tout mon coeur...

Je décide donc d'attendre 2 jours supplémentaires pour refaire un 2ème test... Mon coeur bat la chamade, vais-je enfin voir distinctement cette petite barre rose ? Etait-ce une hallucination ? Les quelques secondes d'attente me parurent une éternité mais la barre était bien là, plus aucun doute, tu avais enfin fait ton petit nid dans le ventre de Maman.

P7170005

La joie était immense, je me revois encore dans la salle de bain, les larmes aux yeux, sautant dans tous les sens !!! Que faire ? L'annoncer au Papa par téléphone ? Non c'était trop important pour lui dire de cette façon... Attendre le soir qu'il rentre ? Finalement, je décidais de garder le secret encore quelques jours pour lui annoncer la merveilleuse nouvelle lors de notre week-end en amoureux en Normandie où nous devions fêter nos 2 ans de mariage.

Garder le secret a été très difficile, surtout pour une pipelette comme moi mais en même temps j'avais l'impression de ne partager ce secret qu'avec toi encore pour quelques heures... C'était notre 1er secret !Par chance, j'ai pu avoir RDV avec le docteur juste avant notre départ en Normandie, elle m'a oscultée et a confirmé que tu étais bien là. Je n'avais plus qu'à prendre soin de toi pendant ces 9 mois où nous n'allions faire qu'un !

Je suis partie ensuite acheter des petits chaussons que je voulais glisser dans une boîte pour faire la surprise à Papa. Pas évident de trouver des petits chaussons mixtes, ne sachant pas encore si tu allais être une petite fille ou un petit garçon. Bref, les chaussons trouvés, je les ai soigneusement emballés dans une petite boîte et j'ai glissé le petit mot que tu adressais à ton Papa : Coucou ! Je viens de m'accrocher bien au chaud dans le ventre de Maman. Es-tu prêt à être mon Papa ?

PA130073

Nous voilà partis pour notre fameux WE. Papa ne savait pas où nous devions aller, l'adresse entrée dans le GPS il n'avait plus qu'à suivre... Il ne s'attendait pas à avoir une surprise supplémentaire !!!

Une fois arrivés dans le manoir SPA que nous avions réservé, j'ai résisté jusqu'au soir avant de lui annoncer ta présence. Avant de partir au restaurant, je lui ai offert la petite boîte. Lorsqu'il l'a ouverte, il est resté bouche bée, puis un petit "C'est pas vrai ?" est enfin sorti de sa bouche. Papa était très ému et nous pouvions enfin partager ce secret à 3 !

Posté par sweetnanie à 13:31 - Commentaires [1] - Permalien [#]