04 mai 2009

Mon 9ème mois de grossesse

Ca y est, nous y voilà !!! C'est le dernier mois pendant lequel tu peux arriver à tout moment.

Je me sens bien et prête ! J'arrive toujours à gérer plus ou moins ma glycémie. Mes douleurs à la symphyse sont toujours là mais je me repose beaucoup. Je sens des douleurs dans mon bassin, signes que tout se prépare pour ton arrivée, ainsi que des douleurs au ventre de plus en plus intenses.

Ces douleurs de règles très fortes qui tendent mon ventre et cette envie de pousser comme si j'avais envie d'aller à la selle sont en fait des contractions. Je commence déjà à sentir ce qu'est une contraction. C'est un peu douloureux mais vraiment supportable. Je ne m'inquiète donc pas trop puisque les contractions avant l'accouchement sont censées être hyper douloureuses...

Je ne sais pas si les cours de sophrologie y sont pour beaucoup mais je me sens zen vis à vis de l'accouchement. Même s'il m'arrive d'avoir des petites appréhensions et même si je suis de plus en plus sensible, je ne perds pas de vue l'aboutissement de cette aventure : dans quelques semaines, voire peut-être quelques jours tu seras dans mes bras mon amour !

Un mois maximum avant ton arrivée, ça parait court et long à la fois. Court parce que cette grossesse est passée très vite et qu'il ne nous reste même pas un mois pour profiter de ces derniers instants de symbiose tous les 2. Et long parce que chaque jour je me demande si ce sera le bon.

Pour garder une trace de cette aventure que nous avons vécue tous les trois, je décide de créer un vidéoclip de ta conception jusqu'au jour de ton arrivée. J'espère que tu sauras apprécier ce cadeau quand tu seras plus grand. Je me replonge donc dans toutes les photos et vidéos que nous avons pu faire pendant ces 8 derniers mois. Que d'émotions !!! La création de ce vidéoclip m'aura occupée pendant de longues heures mais j'ai vécu de très bons moments à le préparer...

19 février : dernier RDV avec le docteur à la maternité. Tout est OK, la tension est parfaite, ma glycémie stabilisée, la prise de poids nickel. Ta tête est bien contre mon col mais celui-ci est toujours fermé, postérieur, long et dur. Ton arrivée n'est pas pour aujourd'hui et tu risques d'aller jusqu'à terme. Le docteur me dit que tout va bien même si tu apparais déjà, vu la hauteur utérine, comme un gros bébé. Je dois donc continuer mon régime pour que tu ne prennes pas trop de poids jusqu'au terme et éviter ainsi le risque de césarienne. Mais bon, le médecin a l'air optimiste et pour lui aucune raison de s'alarmer, on verra le jour J.

Je sors du RDV heureuse que tout aille bien mais un peu déçue que rien n'ait bougé. Mon col ne s'est même pas ramolli, ni raccourci. En même temps on est à plus de 3 semaines du terme donc tout peut arriver. Je suis trop impatiente !

J'appréhende cependant le fait que je puisse aller vraiment jusqu'au dernier jour du terme, que tu ais pris trop de poids et que nous soyons obligés de me faire une césarienne. J'ai tellement envie d'un accouchement naturel, de sentir mon corps te mettre au monde. J'ai tellement projeté et idéalisé cet instant pendant les cours de préparation à l'accouchement que je me rends compte que je ne me suis même pas préparée à l'éventualité d'une césarienne.

Je me trouve coincée entre 2 sentiments : celui de laisser la nature faire ce qu'elle a à faire et celui de lui donner un petit coup de pousse. En effet, la sage femme m'avait conseillée de l'homéopathie pour faire mûrir mon col à partir de 37 SA. Mais ma culpabilité à faire quelque chose qui pourrait changer le cours des événements est trop grande, je ne veux pas te faire prendre de risque. Si mon col n'a pas bougé, c'est peut-être parce que toi comme moi ne sommes pas encore prêts. Je demande donc conseil à mon médecin et lui explique que je ne voudrais pas faire de "bêtise" en prenant ces granules homéopathiques. Il m'explique qu'il n'y a aucun risque et que si l'homéopathie marche, c'est qu'elle devait marcher et que mon corps était déjà prêt. Cependant il me réduit quand même le nombre de prises. Je commence donc à prendre ces granules le 24 février à 38 SA.

27 février : j'ai eu des douleurs au ventre toute la nuit, les mêmes que celles que j'ai eu ces dernières semaines, la tête qui tourne même allongée, comme si j'étais dans un bateau en pleine tempête... Je me lève avec ces vertiges, l'envie de vomir et une certaine facilité à aller à la selle. J'appelle ta marraine qui a eu sa petite Mélissa il y a quelques semaines pour savoir si elle avait eu ces symptômes... Elle me dit que non mais qu'elle avait lu que ça pouvait être des signes qui précèdent un accouchement. J'appelle donc la maternité et pour plus de précautions, la sage-femme me conseille de venir afin d'être rassurée. Nous voilà donc partis à la maternité pour un monito, des prises de sang et après de longues heures d'attente, la sage femme nous dit que l'on peut repartir, qu'il n'y a aucun signe d'infection et que l'accouchement n'est pas pour tout de suite...

Chaque jour passe et je profite encore de tes coups de pieds dans les côtes, de tes mouvements qui déforment mon ventre, de ton hoquet... Je me sens déjà nostalgique de ces moments rien que tous les 2. Mais le fait de voir ton Papa et tout notre entourage très impatients de te voir me fait me rendre compte que je suis égoïste de vouloir de garder rien que pour moi. Eux aussi ont le droit de te montrer tout l'amour et toute l'affection qu'il te porte déjà. Alors j'essaie de m'y faire et je me dis que d'autres moments forts nous attendent tous les 2 dès ton arrivée !

5 mars : RDV avec la sage femme pour contrôler que tout va bien. Le monitoring est parfait, ton petit coeur bat comme il faut mais aucun signe de contraction à l'horizon. Je me dis que l'homéopathie ne fait vraiment pas effet et que nous sommes bien partis pour aller jusqu'au 17 mars ! Pourtant la sage femme m'osculte et ça y est mon col s'est modifié. Il est ouvert à 1 doigt mais il est toujours postérieur donc l'accouchement peut arriver demain comme il peut arriver dans 2 semaines ! Je sors quand même de ce RDV satisfaite car ça y est les choses bougent. Mon corps continue a préparer ton arrivée...

Cette nuit du 5 au 6 mars, je commence à avoir mal au ventre, des douleurs de règles et d'envie d'aller à la selle, comme d'habitude depuis plusieurs semaines mais encore plus intenses, impossible de dormir. Ca se calme ensuite dans la matinée et à partir de 12h j'ai des contractions régulières (toutes les 5 min pendant 3h...)
Papa ne travaille pas aujourd'hui, il s'amuse à regarder l'heure à chaque contraction et me répète : "contraction douloureuse toutes les 5 min voire moins depuis plus d'une heure, il faut y aller !!!!" Bizarrement, je ne veux pas aller à la maternité, je préfère souffrir seule chez moi plutôt qu'à l'hopital...
Nous attendons donc 15h pour partir, le temps de finir les quelques bricoles pour la valise et passer l'aspirateur partout dans l'appart  :-D

Papa termine de se préparer pendant que je prends une petite douche. Je mange un petit peu car je sens que la journée va être longue et que je ne pourrais plus manger après... Nous prenons quand même le temps de prendre une dernière photo avant notre départ entre 2 contractions, il faut bien clôturer le vidéoclip !!!

Et nous voilà partis sur le parking, valises en main, croisant la voisine qui nous lance un "ça y est, vous partez pour la maternité" et bien oui ça y est !!!!!

Papa roule doucement, il ne faut prendre aucun risque et moi je gère les quelques contractions qui semblent s'estomper... Arrivée à la maternité, les contractions ne sont plus régulières mais mon col est déjà ouvert à 2.
La sage femme me garde une heure sous monitoring mais les contractions ne sont toujours pas régulières. Elle touche mon ventre et me dit : "J'espère que c'est pour aujourd'hui parce que votre bébé a l'air d'être bien gros, je peux me tromper mais je ne pense pas... Votre gynécologue ne vous a pas prescrit une dernière échographie pour estimer le poids ?" Je lui réponds que non et que la césarienne n'était pas prévue au programme... Elle me donne du spasfon, me conseille de faire une ballade et de revenir uniquement si les contractions persistent...

Nous voilà donc partis avec Papa pour 2 heures de marche et un mal au ventre pas possible, contractions toutes les 3 min voire moins... Nous revenons ensuite à la maternité à 19h00 pensant que mon col se serait ouvert et là il n'avait pas bougé ! La nouvelle sage femme, Mathilde, décide quand même de me garder parce que les contractions sont bien là et que mon col est raccourci et presque plus postérieur... Je reste encore sous monito pendant une bonne heure puis Mathilde me pose le monito portable pour que je puisse me déplacer comme je veux. Après avoir fait mon entrée, je marche dans les couloirs de la maternité aux côtés de Papa. Je décide de prendre le ballon afin de me soulager et de bien te placer dans mon bassin pour ta descente...

Je gère la douleur autant que je peux par la respiration, c'est dur mais je m'en sors bien et je suis assez fière de moi. Heureusement Papa est là et quand les contractions sont vraiment fortes je serre mes bras autour de son cou, ou de sa taille quand je suis assise sur le ballon. Il est presque minuit, les douleurs s'intensifient mais bizarrement je ne les sens plus trop dans le ventre mais dans les reins, c'est horriblement douloureux, est-ce juste une passade ou est-ce que ça va durer comme ça jusqu'à la fin ??? Est-ce que les douleurs dans les reins vont s'arrêter et revenir dans le ventre ?

Mathilde revient pour m'osculter, mon col est ouvert à 5. Je lui explique que j'ai mal dans les reins, que c'est insupportable. Elle me répond que ça risque d'être comme ça jusqu'à la fin et qu'elle ne peut pas me dire combien de temps mon col va mettre pour être totalement ouvert. Je n'en peux plus, je suis fatiguée de ces contractions depuis 12h et surtout des contractions douloureuses depuis 17h. Il est presque minuit et je ne me sens pas capable de gérer des contractions dans les reins pendant plusieurs heures...

Je me résigne donc à demander une péridurale mais très légère. Elle fonctionne pendant environ 2 h, je ressens toujours les contractions mais comme elles sont atténuées, je peux continuer mes exercices de respiration comme je l'ai fait jusqu'alors... Au bout de 2 heures, elle ne fonctionne plus du tout et là j'en suis au stade où tu pousses bien sur mon rectum... Ce n'est pas très agréable voire insupportable, je suis vraiment fatiguée depuis midi.
L'anesthésiste me fait donc une autre injection suffisante pour supporter ces douleurs au rectum qui correspondent en fait à ton passage dans mon bassin.
Ca m'a permis de me reposer un peu. Mathilde revient pour voir l'état de mon col, il est presque à 9, la poche des eaux est toujours là, elle ne s'est pas rompue. Elle décide donc de la percer pour accélérer le travail. Je m'installe donc confortablement pour préparer l'expulsion. Mathilde monte la barre en bas du lit pour que je puisse caler mes pieds et m'en servir comme appui. Ca y est, c'est la dernière ligne droite, dans quelques minutes tu seras là !!!! Il est environ 3h15

L'expulsion se fait en 7- 8  poussées environ et là c'est le plus beau moment de toute ma vie.
Entre Papa qui voit la première mèche de tes cheveux et qui m'encourage et Mathilde qui m'annonce que bientôt j'allais pouvoir te prendre, je suis dans un état second. Je sens petit à petit ta petite tête sortir, puis les bras... Ensuite Mathilde me propose de t'attraper pour te faire glisser sur mon ventre. Je te pose délicatement, c'est tout chaud... Tu es tellement beau, très calme, aucun pleur, tu me regardes déjà avec tes petits yeux qui clignent. Et puis là tu te mets à pousser de petits cris tout discrets. Tu cherches déjà à prendre mon sein. C'est tellement magique que les mots ont du mal à sortir de ma bouche tellement je suis émue...

Mathilde propose à Papa de couper le cordon qui nous relie encore toi et moi. Tu restes là au chaud contre mon corps, Papa à nos côtés, c'est merveilleux. Et d'ailleurs tu ne manques pas de commencer tes petites plaisanteries en me faisant pipi dessus :-D Tu as même fait un noeud au cordon, ce qui ne m'étonne pas du tout avec toutes les galipettes que tu as fait dans mon ventre jusqu'au dernier jour !!!!

Ensuite Papa part avec Mathilde pour t'essuyer et te peser pendant que le médecin fait un peu de couture à Maman.

Tu es donc né le 7 mars 2009, à 3h41, tu pèses 3,455 kg. 2 jours après, on te mesurera, tu fais 50 cm.

Après être restés une heure en salle d'accouchement sous surveillance, on nous reconduit tous les 3 dans notre chambre. Papa rentre se reposer un peu à la maison. Malgré la fatigue, je ne peux pas m'endormir, je reste là à t'admirer et à réaliser que tu es enfin là, que c'est bien toi ce petit être qui a grandi en moi pendant presque 9 mois et que je suis désormais Maman !

A 38 SA :

P2240300                     P2240306

A 39 SA :

P3020318

Posté par sweetnanie à 14:27 - Commentaires [9] - Permalien [#]


Commentaires sur Mon 9ème mois de grossesse

    OUVRAGE DE SOPHROLOGIE ET SEXUALITE

    Bonjour,
    Je vous invite à découvrir mon ouvrage sur mon blog.http://eclosion83136.canalblog.com
    N'hésitez pas à y laisser vos commmentaires !
    Je vous souhaite une belle soirée.
    Jean-philippe

    Posté par jason, 29 juillet 2009 à 17:01 | | Répondre
  • accouchement

    bonjour!quel beau récit et parcours!je l'ai lu avec beaucoup d'émotions!moi aussi je vais pas tarder a accoucher j'ai les mêmes symptomes que vous avec les douleurs de régles aujourdhui dernier rdv gynéco on verra ce quil me dit!bonne continuation!!!

    Posté par parisienne, 25 mars 2010 à 08:32 | | Répondre
  • trop beau

    j'ai pa pu me retenir de pleurer a la fin de ton histoire.
    trop beau moi aussi je veux etre maman
    merci de nous faire partager tes joies

    Posté par nicole, 03 novembre 2010 à 13:29 | | Répondre
  • Ttes mes felicitations

    Bonjour, j'ai lu jusqu'à la fin ce que tu as ecrit, j'en
    ai eu la larme a l'oeil ... Trop emouvant, surtt que je suis aussi enceinte de 9 mois de grossesse (39 sa), pareil d douleurs de regles depuis 6h20 du mat' mais ki ne cessent detre la, une envie de pousser et ne c quoi faire!!!
    D'un coté je me dit que c pr bientot, mais vu que tte la semaine j'ai eu des petites contractions et tout, je me dit qur ce n'est pas encore le jour j.. Il me rest plus qu'une 15ène de jours..
    En tt k encore ttes mes felicitations.. )

    Posté par Siska, 06 février 2011 à 06:54 | | Répondre
  • waou!!!!!!!!!!!!

    moi aussi j'ai lu tout ton récit avec bcp d'émotions: la chair de poule et les larmes aux yeux. j'en suis à 36 semaines de grossesse, et j'ai la peur au ventre. je ne sait pas comment ça va se passer, s'il sera bien, s'il n'y aura pas de complications...j'ai plus peur pour lui que pour moi en fait!
    Franchement, c'est un challenge que seule une femme peut relever!

    Posté par Athena, 20 février 2011 à 10:40 | | Répondre
  • Magnifique

    Je suis restée sans voix devant ton récit. C'est merveilleux.
    Je dois accoucher dans moins de 3 semaines et j'aimerais que mon accouchement se passe aussi bien que le tien.
    profite du bonheur avec ton loulou

    Posté par thalys, 12 juillet 2011 à 21:06 | | Répondre
  • Salut Miss.
    Je suis, comme toi, une future Maman.
    Ma petite Puce est prévue pour Janvier.
    Je me suis donc dit qu'on pourrait discuter pour partager nos points communs de futures Mamans.
    Bonne fin de Grossesse à toi.
    Bises.
    Élodie.

    Posté par MamanPoulette, 10 novembre 2012 à 14:40 | | Répondre
  • Ces vraiment beaux. Moi il me reste 2 semaines est rien n'as changé , gygy m as prescrit de l homéopathie. J ai hâte qu il sois la ... Que faire ? Les câlins ces dur car mon maris à un blocage.

    Posté par Céline, 23 janvier 2013 à 12:07 | | Répondre
  • Merci pour ce beau recit ! moi je suis à j-19

    Posté par emilea, 14 mars 2013 à 07:04 | | Répondre
Nouveau commentaire